Commune du canton de Cordes-sur-ciel - Tarn

Commune du canton de Cordes-sur-ciel - Tarn

Lettre d'infos mensuelle

Communauté de Communes

Dans la presse

    15 février 1940 : Délégation provisoire (3 membres), présidée par Léon ROUZIES.

    10 octobre 1940 : Le train arrivant trop tard à Gaillac les vendredis et jours de foires, un service de bus est organisé par l'entreprise Thubières.

    12 janvier 1941 : 366 habitants. Projet d'électrification des "écarts" du village (emprunt sur 30 ans), imposée par le manque de pétrole.

    3 mars 1941 : accueil de réfugiés alsaciens.

    29 juin 1941 : création de la "Caisse des Ecoles".

    12 avril 1942 : subvention aux communes sinistrées de la Marne.

    Emploi de Lucien Jeanjean comme tambour-afficheur, balayeur des rues et ramasseur des ordures.

    1er juillet 1944 : ouverture d'une classe pour les enfants réfugiés.

    21 août 1944 : Comité de libération (6 membres), présidé par Paul ROBERT, et désigné par le service de la Résistance.

    Subvention à la bibliothèque ambulante.

    10 mai 1945 : Maire : Elie GAYRAL.

    10 mars 1946 : à la demande de l'Inspecteur Primaire, fermeture du terrain devant le préau, dans la crainte des accidents en traversant la route.

    Fermeture de la voute de la route, sous laquelle passait l'ancien canal du bief du moulin.

    29 août 1946 : construction d'une recette-distribution des Postes, sur le terrain situé sur l'ancien canal d'amenée d'eau à l'ancien bief du moulin.

    Acceptation du principe d'adduction d'eau potable dans le cadre d'un Syndicat Intercommunal avec Cordes. On envisage d'agrandir le cimetière.

    1er décembre 1946 : projet de construction d'un groupe scolaire.

    5 octobre 1947 : interdiction aux nomades de stationner sur le territoire de la commune.

    15 février 1949 : participation à l'achat d'un camion-citerne pour le centre de secours de Cordes.

    3 mai 1950 : limitation de vitesse à l'intérieur de l'agglomération : 20 km/h pour les poids lourds et 30 km/h pour les autres véhicules.

    18 janvier 1951 : avis défavorable au réarmement allemand, préconisé par les gouvernements de la coalition atlantique...Tout homme qui n'a pas (et ne peut avoir) la mémoire courte ne peut oublier tout ce que nous a fait subir l'envahisseur Prussien et Hitlérien.

    9 septembre 1951 : fin des travaux d'adduction d'eau.

    20 septembre 1951 : projet d'urgence...Construction d'un groupe scolaire sur terrain Négrier.

    14 décembre 1952 : réfection complète des écoles.

    17 janvier 1954 : électrification de l'école et de la poste.

    10 juillet 1956 : adduction d'eau à Lacapelle.

    18 avril 1959 : adduction d'eau à la Védillerie.

    1er août 1959 : achat terrain pour dépôt d'ordures (à Cajarc).

    12 décembre 1959 : subvention aux sinistrés de Fréjus.

    13 février 1960 : organisation collecte des ordures ménagères (le samedi).

    17 janvier 1961 : Les services des Ponts et Chaussées sont chargés de la gestion de la voirie communale.

    30 septembre 1961 : démission du maire pour raison de santé.

    Election de Marcel IZARD.

    30 mai 1962 : subvention pour voyage de fin d'année à l'école.

    8 septembre 1962 : arrêt des travaux d'électrification dans le village, imposé sur ordre de Mr le Ministre des Beaux-Arts.

    22 juin 1963 : subvention au comité des fêtes pour déficit de la fête patronale.

    Subvention pour l'érection d'un monument à Verdun.

    Création du Syndicat des Riverains du Cérou.

    1er janvier 1964 : bail de location du presbytère.

    6 novembre 1965 : prêt des anciennes écoles au groupe des Eclaireurs de France de Cordes.

    6 septembre 1966 : création d'un S.IV.O.S. pour gérer le C.E.G. !

    12 février 1967 : autorisation de créer un dépôt d'ordures au Féral.

    31 mai 1969 : classement de la croix de fer forgé datant du 16ième siècle (place de l'église).

    16 août 1970 : décès du maire, Marcel IZARD. Elections le 13 septembre pour un conseiller.

    26 septembre 1970 : Maire : Gabriel SOUYRI.

    24 octobre 1970 : premiers problèmes d'utilisation du dépôt d'ordures.

    22 mars 1971 : Maire : Roger PEGOURIE.

    24 avril 1971 : installation du téléphone à la mairie.

    9 juillet 1971 : installation des bancs sur la promenade.

    11 septembre 1971 : étude pour la construction d'un lotissement municipal.

    15 janvier 1972 : fusion Cordes-Les Cabannes. Le C.M. vote le statu-quo.

    25 février 1972 : projets de rénovations de l'église et de l'école.

    8 juillet 1972 : Refus définitif de fusion avec Cordes.

    12 février 1973 : relais municipal de télévision.

    12 mai 1973 : ramassage des ordures ménagères 2 fois par semaine.

    Pose d'un panneau d'affichage communal. Achat photocopieur d'occasion.

    4 octobre 1975 : achat du terrain du lotissement.

    1er juillet 1976 : Martine CHEVALIER, secrétaire de mairie.

    Eté 1977 : nettoyage berges du Cérou par l'association Concordia.

    22 avril 1977 : salle donnée au "Club Cyclo".

    9 décembre 1977 : début des travaux d'assainissement.

    Premier loto de l'école...Lotissement : travaux en cours.

    En bref...

    • Actualité

      La mairie propose

      1 terrain constructible

      de 800 m2 environ

      entièrement viabilisé au HAMEAU LE FERAL

      Renseignements en mairie !

       

      Feral

    Mairie de Les Cabannes